Actualités

L’actualité des associations membres de l’ODSE.

Sans état d’AME ! Dix ans de travail de sape

De nouvelles attaques se profilent contre l’aide médicale d’Etat (AME), la couverture santé des personnes étrangères précaires sans droit au séjour, avec une probable nouvelle réforme du dispositif lors de l’examen du budget 2020. Seronet, site communautaire animé par AIDES, a remonté le cours du temps pour montrer que les critiques et attaques d’hier ont la vie dure et qu’elles servent encore à remettre en cause un système pourtant indispensable à la santé publique de tous-tes. Cet article revient sur la genèse du projet de réforme en retraçant un parcours de 10 ans jalonné de caricatures, de manipulations, d’outrances et une forme de haine des étrangers-ères.

Exclus et traumatisés : la situation des mineurs non accompagnés en France

Les jeunes personnes mineures qui arrivent en France sont les rescapés d’un voyage extrêmement violent, que des politiques de dissuasion des migrations à tout prix rendent de plus en plus dangereux. Leur détresse est exacerbée par la maltraitance et l’exclusion institutionnelle organisée qu’ils rencontrent sur le territoire français.

Accès aux soins pour les chibanis et chibanias : assez de fake news ! respectons leurs droits

La désinformation doit cesser. Les personnes retraitées résidant à l’étranger doivent voir leur droit à une prise en charge des frais de santé respecté. Et pour cela il faut des actes, pas des paroles trompeuses au service d’une communication politique cynique

L’AME POUR ME SOIGNER

La Cimade Nord Picardie édite une brochure relative à la prise en charge des frais de santé par l’aide médicale de l’Etat (AME) à destination des personnes de nationalité étrangère en situation de séjour irrégulier en France.

Délit de solidarité : le guide

Le collectif Délinquants solidaires, dans lequel La Cimade est très impliquée, publie son guide sur le délit de solidarité. Un outil pour se mobiliser en solidarité ! À diffuser sans modération.

L’expulsion au coeur des politiques migratoires européennes

La Cimade s’inquiète du projet de révision à venir de la directive européenne « Retour », qui constituerait un recul sans précédent du cadre de protection des droits fondamentaux des personnes migrantes. Un mois à peine après un renforcement de l’agence Frontex, ce projet témoigne bien de l’impasse dans laquelle se trouve l’UE pour imaginer des politiques migratoires respectueuses des droits humains.

Elections européennes : AIDES s’engage pour l’accès de toutes et tous à la santé en Europe

Dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, AIDES publie une vidéo concernant les enjeux de migrations et de mobilités sur la santé en Europe. Cette vidéo déconstruit les préjugés autour des migrations, et explicite le lien entre politiques migratoires répressives et dynamique des épidémies de VIH et d’hépatites. Plus d’infos sur la vision de l’Europe de la santé de AIDES par ici.

Voir la vidéo :

L’Espace Santé Droit : 10 ans déjà

L’occasion de revenir sur ce projet, développé côté Cimade et côté Comede dans le cadre d’un partenariat original dans une même et belle énergie.
En dix ans, ce sont 2700 personnes reçues et 13 950 appels traités à l’Espace Santé Droit, soit autant de personnes accompagnées avec, pour certaines, de belles victoires.

Mactar, gravement malade, enfermé 16 jours contre l’avis de la CEDH

Nombreuses sont les personnes gravement malades, enfermées comme Mactar dans des centres de rétention administrative et risquant l’expulsion au péril de leur vie. Pourtant, la liberté, la sûreté et la santé sont des droits humains fondamentaux et universels dont la protection doit être assurée, y compris pour les personnes étrangères.

Remboursement du pass Navigo pour les bénéficiaires de l’AME entre mars 2016 et octobre 2018

Le collectif "mobilité pour toutes et tous" est né en réaction à la décision prise en février 2016 par la présidente du conseil régional, Valérie Pécresse, et par le STIF (Ile-de-France Mobilités) d’exclure des réductions tarifaires les personnes en situation irrégulière ( bénéficiaires de l’AME).

Il défend le droit à la mobilité des personnes précaires avec ou sans papiers.

Suite à deux victoires, auprès du Tribunal administratif et de la Cour Administrative d’Appel, la mise en place d’un mécanisme d’indemnisation au bénéfice des personnes ayant été titulaire de l’AME et s’étant acquitté de leur forfait navigo pour la période 2016-2018 vient d’être mis en place.

Ce mécanisme de remboursement ne sera utilisable que jusqu’en octobre 2019. Nous souhaitons donc qu’un maximum de personnes puissent se saisir de ce droit.

Pour amorcer la visibilité de ce mécanisme de remboursement, des permanences seront organisées à la Cimade Ile-de-France, 46 boulevard des Batignolles, métro Rome ou Place de Clichy).

• Lundi 15 avril de 9H30 à 13h
• Mercredi 17 avril de 9H30 à 13h
• Jeudi 18 avril de 18h à 21h

Peuvent s’y rendre les personnes concernées, celles qui ont payé le pass navigo plein tarif de mars 2016 à juillet 2018, munies des photocopie du récapitulatif du navigo mois ou semaine, et de l’attestation AME.